Naturopathie   &   Psycho  Bio  Energétique Systémique  &   Ethologie
Prendre  soin  de  sa  Santé  naturellement
Santé          Vitalité          Paix intérieure

                                                        
~    Découvrir les bienfaits de la Renaissance holistique pour un retour à une Santé durable     ~
CommunicatioUne Relation de Vie
Le chemin de la Conscience et du Respect   Un mode de communication entre l'intérieur et l'extérieur



 
Relation de Vie     Pensées     Mode de communication     Emotions&Besoins     Conflits     Communication animal 
                                                                                                             < - - - - - - - - - - - - - -               à écrire                - - - - - - - - - - - - - >

" Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) ! "   Marshall Rosenberg

 


Une Relation de Vie
 
« Avec tes propres réactions, dis-moi que tu es déçue en voyant mes diverses tâches inachevées mais ce n'est pas en me traitant d'irresponsable que tu parviendras à me motiver. Dis-moi que tu es blessée lorsque je dis non à tes avances, mais ce n'est pas en me traitant d'homme frois et insensible que tu m'attiras à toi ... Je n'ai jamais vu d'Homme paresseux. J'ai cunnu quelqu'un que je n'ai jamais vu courir, quelqu'un qui dormait parfois l'après-midi et préférait rester chez lui lorsqu'il pleuvait ... Je n'ai jamais vu un enfant stupide. J'ai vu parfois un enfant faire des choses que je ne comprenais pas ou que je n'avais pas prévues ... Ce que certains nomment paresse est pour d'autres de la fatigue ou de la détente. Ce que certains nomment bêtise est pour d'autres un savoir différent. Je conclus que, pour échapper à la confusion, mieux vaut ne pas mélanger ce que nous voyons et nos opinions. »
 
Marshall B. ROSENBERG, formé à la psychothérapie psychanalytique,
Fondateur du centre international de la communication non violente,
Elève de
Carl ROGERS docteur en psychologie clinique


 
. Le Langage du coeur permet de garder une communication ouverte entre individus. Nous sommmes responsables de ce que nous disons à l'autre personne. Cette dernière est aussi responsable de ce qu'elle interprète et vis-et-vers-ça ! Et bien souvent, des conflits, des mal-entendus, éclatent entre les deux personnes par les mots utilisés ou interprétés. Puis sans s'y attendre, une tempête éclate, sans comprendre pourquoi ! Alors qu'un autre mot, un autre moment, aurait pu contribuer à rapprocher avec amour et compréhension ces deux Etres !

. Lorsque nous sommes en pleine forme, nous sommes en clin à être plus patient, tolérant, aimant, coopératif, ... Lorsque nous sommes fatigués, énervés, agacés ... , nous ne sommes plus ou moins accueillant, réceptif, bienveillant, ... Nos paroles, nos attitudes différent. Ils ont un impact sur nos relations inter-personnelles.

. Alors comment rester bienveillant quand nous sommes en colère ? Est-ce bien d'être en colère ? Comment parler, écouter, accueillir, coopérer, trouver des solutions confortables pour tous ... tout en respectant la différence, l'état vital de la personne, ses croyances, ... et tout en étant conscient de l'impact de nos mots utilisés ?

. Cette communication du coeur se construit jour après jour, année après année ; en coopération avec la connaissance de Soi pour nous aider à débloquer nos émotions, enfuies au fin fond de nos entrailles, qui nous animent jours après jours, années après années, siècles après siècles ! Ces émotions nous aident à découvrir petit à petit nos véritables besoins afin de déguster les bienfaits de ce langage du coeur.


Haut de page

 


Les pensées
 
. Comment savoir ce que nous avons, ressentons ? Quelque chose nous gène en nous. Nous commençons à accélérer les mouvements, multiplier les actions, plus de poses. On court partout. On court après le temps qui ne s'arrête jamais ...

. Les pensées envahissantes arrivent par flots. On cherche ce qu'il se passe autour de nous à l'extérieur de nous, comme pour échapper à quelque chose de terrible. Les pensées, essayant de nous guider, ne sachant pas les écouter, nous les interprêtons et l'inévitable arrive ! : " Lui, là, il m'a dit telle chose ! Il m'a fait telle chose ! Et ça me fait mal en moi ! C'est à cause de lui que je ne suis pas bien ! Je le déteste. Je ne veux plus le voir. Il va voir de quel doigt je me fâche ! La prochaine fois, je lui ferais la même chose pour qu'il voit ce qu'il m'a fait ..." Et les cercles infernaux se mettent en place.

. La communication se referme petit à petit ou d'un coup sans savoir pourquoi l'autre ne veut plus nous parler pour exprimer en silence que ce qu'il lui a été fait ne lui convient pas, qu'il n'a pas apprécié le "non" car il a accepté l'autre fois telle chose ... La relation se rabougrit, se désèche jusqu'à disparaître. Le Coeur devient dur et froid et le Silence règne.

. Jusqu'au jour où une petite voix se glisse avec douceur dans le silence des profondeurs pour dire : " Triste la vie ! Pourquoi en arriver là ? A quoi ça sert tout ça ? Pourquoi tant de haines ? Est-ce ça la vie ? Est-ce vraiement ça ? Quelque chose ne tourne pas rond ! La vie n'a pas été créée pour la détruire si facilement ! Pourquoi ? "

. Et une bulle de colère remonte à la surface. Des larmes se mettent à couler à flot alors que personne est là autour de nous. Seule la nature enveloppante avec la douce chanson du ruisseau qui coule paisiblement le long de la forêt pour nous faire comprendre que ce qui fait mal, ne vient pas de l'extérieur mais de l'intérieur et a besoin d'être libéré !

. Des pleures, des hurlements, des tremblements ...s'échappent de cette bulle comme pour libérer la pression enfermée durant temps d'années, sans rien n'y comprendre. Des pensées malveillantes, des jugements, des critiques ... sur les autres s'envolent dans les airs pour nous faire découvrir que nous n'avions qu'interprété ce qu'il nous arrivait, que nous nous étions fermés pour nous protéger, par ignorance de ce que nous ressentions à l'intérieur, n'arrivant pas à mettre des mots dessus, ne sachant pas mettre des mots dessus.

. Le calme se fait ressentir au loin et quelque chose de nouveau se fait découvrir derrier tout ça. Quelque chose comme de la tristesse, de la déception. Pourquoi la tristesse ? Pourquoi la déception ? Qu'est-ce que c'est ? Et pourquoi est-ce là ? Pour comprendre qu'en final, nous ne sommes pas la tristesse, la déception. Nous ressentons de la tristesse, la déception et nous restons toujours nous-même ! Nous restons amour !

. Mais dans l'ignorance d'avoir de la tristesse ou de la déception, nous nous identifions à la tristesse, à la déception qui nous gèrent, nous dominent jours après jours, années après années, siècles après siècles, générations après générations, accumulations après accumulations, ne savant pas que nous pouvions les gérer, pour qu'elles nous aident à nous comprendre, à faire ce qui est juste pour nous et pour les autres.

. Et nos pensées se calment, une fois écoutées et nous aident à comprendre ce que nous ressentons, pour identifier nos émotions qui elles, sont là, pour nous découvrir, découvrir nos besoins véritables, nos besoins vitaux, pour suivre notre chemin de vie qui est un long et joyeux chemin vers la paix intérieure :

 
Pour découvrir la patience
Pour sentir la joie
Pour confirmer que tout est bien pour le meilleur des mondes
Car tout est fait pour notre bien-être
En voyant le côté positif de chaque situation
Qui est un message de plus pour nous guider
Sur notre chemin de Paix
Qui va nous aider à identifier
Nos émotions, nos besoins
Et à quoi cela sert
Dans la vie
...





Haut de page


 


Le mode de communication
 
. Lorsque nous commandons, menaçons, moralisons, argumentons, jugeons, critiquons, blâmons, complimentons, étiquetons, interprétons, interrogeons, esquivons, ..., nous entravons la communication.

Quand l'autre personne est consciente que cela ne lui a pas convenu le mode de communication et qu'elle n'ose rien dire, elle ne veut plus parler ou son comportement change. Elle ne fait plus valoir sa façon de penser ... Quand elle n'est pas consciente du tout ou d'une partie, son corps change. Elle devient agressive. Une prise de poids commence. Une bronchite pointe son nez ou encore l'envie de ne plus rien faire pompe toute l'énergie ... et la mal-à-dit arrive.


. Lorsque nous disons ce que nous ressentons, ce que nous avons besoin, la communication reste entière dans le respect mutuel. La santé reste entière, remplie d'énergies.


 
« Un parent fatigué n'a pas goût de jouer avec son fils de 4 ans. Le comportement de l'enfant rend la vie plus difficile ou empêche le parent de satisfaire ses propres besoins. Le parent est bouleversé, fatigué, préoccupé ... Le parent doit choisir un code approprié :
Le langage tourné vers le Soi : "Je suis fatiguée " ou le langage tourné vers l'autre : "Tu es insupportable ". Le dernier est bien impropre à exprimer le sentiment de fatigue d'un parent ; le 1er est clair et précis : "je n'ai pas goût de jouer " "je veux me reposer". Que comprend l'enfant : "tu es insupportable " = "je suis méchant" ; "je suis fatiguée" = "maman est fatiguée" »

 
Thomas GORDON, psychologue, Parents efficaces

. Quand quelqu'un s'exprime avec jugement, critique ... vis-à-vis de nous, il exprime son mal être intérieur, des besoins insatisfaits qui ont déclenchés des émotions. L'écouter de façon empathique permet de le comprendre, de se relier à lui en profondeur et de comprendre le message caché. Nous pouvons ainsi, soit accueillir ses paroles simplement avec notre présence, soit en reformulant ses paroles et les faits pour qu'il se sente écouté et accepté. Et si besoin, de l'aider à trouver des mots à mettre sur ses émotions et ses besoins.

. Quelque fois, l'auto-empathie envers nous est nécessaire pour réussir à accueillir les paroles de l'autre avec notre coeur. Car quelque fois, notre coeur aussi s'assombrit. Il a besoin de rester dans la lumière, dans la légèreté pour continuer à écouter et accueillir l'autre avec douceur.

. Parfois, nous essayons tout ce dont nous pouvons pour accueillir l'autre, choisir le langage tourné vers Soi, mais rien n'y fait ... Nous n'arrivons plus à accueillir l'autre. Nous choisissons, malgré nous, le langage tourné vers l'autre. Nous faisons tout à l'envers ! Pourquoi ? Alors que nous voulons avec toute la volonté du monde entier faire dans l'autre sens, celui qui vient du coeur. Mais rien n'y fait ...

. Une fois de plus, la connaissance de Soi aide à comprendre quelle énergie bloque, quelle émotion s'anime, quel besoin non satisfait entrave la communication, quelles sont les situations qui ont besoin d'être accueillies ? Puis le coeur s'éclaircit. La légèreté revient. La douceur du coeur se met à parler avec le langage tourné vers Soi et l'accueil de l'autre est à nouveau possible.
 


 

Haut de page